La bûche aux marrons et cassis, le dessert de vos fêtes

marrons-webLa bûche aux marrons et cassis, le dessert de vos fêtes Plus qu’un mois avant les fêtes de fin d’année et déjà ses prémices se font sentir. Pour imaginer à l’avance quel sera votre dessert de fête, je vais vous livrer quelques-uns des secrets de ma bûche aux marrons et cassis au floc de Gascogne. Le marron, star des fêtes Les mois de novembre et de décembre mettent à l’honneur ce délicieux fruit rond, que ce soit sous forme de crème, d’accompagnement ou de bûche. Il nous rappelle à tous quelques souvenirs, notamment ces marrons glacés si parfumés, qui fondent dans la bouche quand on les mange. Leur présence dans ma bûche était donc une évidence. Aussi, même s’ils sont très bons, ils restent sucrés et il était nécessaire d’apporter de la légèreté à ce dessert ; surtout après les repas gargantuesques de fin d’année que nous connaissons tous. Se faire plaisir, mais sans lourdeur ni grand excès ! Pour cela, le cassis a trouvé une place de choix dans la bûche. Un peu acide et léger, ce petit fruit rouge s’associe parfaitement avec le marron. J’ai alors choisi de l’insérer à la recette sous forme de confit et de l’agrémenter de floc de Gascogne rouge pour le côté festif de ce vin de liqueur. Une association réussie, où la douceur sucrée des marrons se mêle à la fraîcheur du fruit. La recette Pour réaliser la bûche aux marrons et cassis, voici quelques étapes de ma recette. Pour préparer un confit de cassis au floc de Gascogne rouge, faites chauffer dans une casserole 190 g de grains de cassis et 50 g de floc. Mélangez ensuite 50 g de sucre et 3 g d’agar-agar, que vous verserez sur le cassis et que vous porterez à ébullition tout en ne cessant pas de remuer. Puis, réservez la préparation au réfrigérateur. Pour ce qui est de la crème légère aux marrons, faites chauffer 130 g de lait dans une casserole et ajoutez-y 100 g de jaunes d’œufs mélangés à 18 g de maïzéna. Cuisez le tout à 85°C avant d’y ajouter 450 g de crème de marrons et 220 g de beurre. Mixez l’ensemble et laissez refroidir au réfrigérateur. Montez ensuite 100 g de crème fleurette et incorporez-la délicatement au mélange. Il ne vous reste plus qu’à préparer une dacquoise aux noisettes et amandes et de rôtir des poires au floc blanc pour faire saliver vos papilles !  

marrons-webLa bûche aux marrons et cassis, le dessert de vos fêtes

Plus qu’un mois avant les fêtes de fin d’année et déjà ses prémices se font sentir. Pour imaginer à l’avance quel sera votre dessert de fête, je vais vous livrer quelques-uns des secrets de ma bûche aux marrons et cassis au floc de Gascogne.

Le marron, star des fêtes

Les mois de novembre et de décembre mettent à l’honneur ce délicieux fruit rond, que ce soit sous forme de crème, d’accompagnement ou de bûche. Il nous rappelle à tous quelques souvenirs, notamment ces marrons glacés si parfumés, qui fondent dans la bouche quand on les mange. Leur présence dans ma bûche était donc une évidence.

Aussi, même s’ils sont très bons, ils restent sucrés et il était nécessaire d’apporter de la légèreté à ce dessert ; surtout après les repas gargantuesques de fin d’année que nous connaissons tous. Se faire plaisir, mais sans lourdeur ni grand excès ! Pour cela, le cassis a trouvé une place de choix dans la bûche. Un peu acide et léger, ce petit fruit rouge s’associe parfaitement avec le marron. J’ai alors choisi de l’insérer à la recette sous forme de confit et de l’agrémenter de floc de Gascogne rouge pour le côté festif de ce vin de liqueur.

Une association réussie, où la douceur sucrée des marrons se mêle à la fraîcheur du fruit.

La recette

Pour réaliser la bûche aux marrons et cassis, voici quelques étapes de ma recette.

Pour préparer un confit de cassis au floc de Gascogne rouge, faites chauffer dans une casserole 190 g de grains de cassis et 50 g de floc. Mélangez ensuite 50 g de sucre et 3 g d’agar-agar, que vous verserez sur le cassis et que vous porterez à ébullition tout en ne cessant pas de remuer. Puis, réservez la préparation au réfrigérateur.

Pour ce qui est de la crème légère aux marrons, faites chauffer 130 g de lait dans une casserole et ajoutez-y 100 g de jaunes d’œufs mélangés à 18 g de maïzéna. Cuisez le tout à 85°C avant d’y ajouter 450 g de crème de marrons et 220 g de beurre. Mixez l’ensemble et laissez refroidir au réfrigérateur. Montez ensuite 100 g de crème fleurette et incorporez-la délicatement au mélange.

Il ne vous reste plus qu’à préparer une dacquoise aux noisettes et amandes et de rôtir des poires au floc blanc pour faire saliver vos papilles !

 

Partagez si vous aimez !Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email